The Club Serie Critique

30 novembre 2009

FIN DU BLOG

Je ne sais pas comment dire ça mais je crois que je vais arrêter définitivement le blog. Je n'ai plus de temps de rien, plus la passion de partager ma passion pour des séries qui méritent vraiment de l'être. J'ai l'impression de passer plus de temps à taper, à trouver des arguments qu'a regarder des séries.

Et puis je commence à en avoir ma claque de me répéter. Flash Forward est une série formidable, DH daubesque... c'est bon pas le peine que je vous le dise chaque semaine. Seule How I met your mother trouvait le moyen d'être irrégulière et qui était un plaisir de reviewer. Bref, quand la passion n'est plus, difficile de continuer a écrire des critiques constructives et conséquentes.

Et rajoutons à cela, toute la charge de travail qui m'incombe du coté de la fac. Mes emplois du temps de merde, des TD de plus en plus long à préparer. Bref, la coupe était pleine. C'est dans ce genre de situation que je trouve courageux tous les possesseurs de blog de séries (la liste est très longue pourtant) d'écrire un article quotidien (au poil de cul près), de regarder les séries, de réécrire un article...

C'est ainsi que je clôt définitivement et officiellement ce blog.

Bye !

Posté par harryterri à 16:01 - Commentaires [8] - Permalien [#]


25 novembre 2009

Desperate Housewives 6X08 : Coffee Cup

L'épisode qui prend une tasse de café, qui étrangle une autre fille, qui écoute un opéra, qui joue la carte soap, qui paye un cureton, qui révèle sa grossesse,...

DH_8_a

Que cet épisode est sans saveur, sans surprise, sans qualité. Il n'est pas proche du néant mais il est pas terrible terrible. Les situations étaient vu et revu et c'est décevant de voir que la série patauge et n'invente plus rien. La preuve avec l'intrigue sur Bree. Le coup de la femme qui hésite entre un beau gosse sans cervelle et un intello moins beau est vu et revu. Le coup de Bree qui vire son amant sur la terrasse fait tout de suite penser à la femme mariée qui met son amant dans le placard quand son mari rentre à l'improviste. D'ailleurs cette intrigue n'apporte rien. Je suis déçu du comportement d'Angie. Elle a beau avoir été trompée, elle aide tout de même Bree dans son entreprise d'adultère. J'aurais plus pensé qu'elle aurait pris le parti d'Orson (qui a perdu toute sa saveur depuis longtemps), l'homme trompé et qu'une histoire secrète aurait été possible entre eux.

L'intrigue de Susan était chiante ! Au début la scène du tribunal était plutôt amusante (sauf Katerine qui en faisait des tonnes avec son chapeau léopard). Le coté psychopathe et cinglée de Katerine me fait de moins en moins rire. Le piège organisé par cette dernière puait la supercherie à 300 mètres et ne fait rire personne tellement l'idée est grotesque. Par contre la scène où les deux femmes sont condamnées à ramasser des détritus en tenue orange était plutôt pas mal. Un autre truc décevant qui n'a rien avoir avec Susan, Katerine ou l'intrigue mais c'est l'évolution du personnage de Julie. Je ne pensais pas que le personnage allait sombrer en si peu de temps mais hélas, il faut se rendre à l'évidence. Avant, la fille réussissait à combler les lacunes intellectuelles de la mère. Mais aujourd'hui, elle est devenue aussi cruche qu'elle. La scène où elle aborde Angie au café est pitoyable à souhait...

DH_8_b

Enfin ! Lynette avoue tout à Carlos. Elle est enceinte de 4 mois et c'est pour cette raison qu'elle ne peut accepter la promotion. On a enfin mis fin à cette histoire idiote du comment cacher la grossesse de Lynette. Bon, c'est Gaby qui découvre la grossesse et qui joue la balance auprès de son mari. Un peu salope sur ce coup. Autant quand elle balance du fric à un cureton pour qu'il inscrive Juanita dans une école catholique. La Gaby égoiste et pété de fric est prédominante dans cet épisode et Dieu ! Que je n'aime pas ça !

Un dernier mot sur le fil rouge de la saison : Il est toujours intact ! Mieux ! Il prend de l'ampleur. Une nouvelle attaque à lieu à la toute fin de l'épisode. La serveuse du café va surement y passer celle là (histoire de dire que la série tue encore des ''personnages principaux''). Mais le mieux, c'est que je n'ai pas encore la moindre idée sur l'agresseur. La série veut nous faire croire que c'est l'un des membres de la famille Bolen (la mère, le père ou le fils) mais je suis sur que c'est beaucoup plus compliqué que çà. J'espère que c'est beaucoup plus compliqué que ça. Histoire de ne pas refaire la même connerie que l'an dernier avec un mystère pourri.

DH_8_c

Bilan : Un épisode plutôt bas cette semaine. La série avait déjà habitué à mieux.

Note : 2

Posté par harryterri à 22:37 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

23 novembre 2009

Dexter 4X08 : Road Kill

L'épisode qui va à une conférence, qui enquête sur le Trinity, qui continue de faire du soap, qui fout s'amuse avec les cendres, qui est trop grand pour avoir tirer sur Debra,...

Des_1

L'épisode est plutôt pas mal sur la forme et mauvais sur le fond. Car après 2 épisodes très fascinant, Dexter retombe dans les intrigues plutôt bas de gamme (qui est tout de même bien, quand on voit la qualité d'autres séries). Il n'y a que l'intrigue road-movie entre Dexter/Arthur Mitchell-Trinity qui laisse une bonne impression dans cet épisode. On ne le répètera jamais assez mais le Trinity est particulièrement intriguant, et complexe. On ne se lasse pas de voir l'acteur jouer avec brio ce rôle si complexe. On a même senti à un moment que le Trinity allait recommencer son rituel du triple meurtre. Il n'en sera rien. Dommage ! Arrivant au dernier tiers de la saison, il aurait été pas mal de voir encore un peu plus d'animation de ce coté là. Au lieu de tuer à nouveau, Trinity révèle toute la vérité à Dexter (qu'il connaissait déjà depuis très longtemps) et décide de se foutre en l'air en sautant d'un immeuble. Mais point de mort, puisque Dexter réussira avec sa main (pas celle de Thierry Henry) à sauver le tueur. Triste morale mais assez ironique : Dexter en deux épisodes sauvera un tueur et tuera un innocent.

Quand je dis que le reste est pas terrible, je ne vous ment pas. A part l'enquête sur le meurtre de l'agent Lundy, c'est vraiment risible. Debra a réussi à démontrer que le tireur ne mesurait pas la taille du Trinity (qui est de 1 mètre 80-90) mais la taille de Masuka. C'est Nicolas Sarkozy le tireur !!! Non je déconne. Mais tout me fait croire que le tireur est la journaliste que Quinn se tape. Déjà car elle a la taille et en plus, je me demande encore ce qu'elle fout dans la série. A part pour taxer des informations à son neuneu de flic. Je me demande même si elle n'est pas la complice du Trinity. N'empêche, ça le ferait pas mal ! Et puis ça donnerait un semblant d'utilité à la fille qui est de plus en plus pathétique.

Et enfin, on tape dans le gros soap avec les intrigues de Batista/Laguerta et celle de Rita. Une petite pensée pour cette dernière puisque son rôle ne m'a jamais véritablement marqué (la preuve, chaque semaine, je dois aller sur wikipédia/IMDB pour trouver le nom du personnage). Alors pour faire court, Batista et Laguerta décident de recommencer à sortir ensemble, malgré le fait que la hiérarchie va gueuler quand elle apprendra ça (sinon, ce serait pas drôle). Plus soapesque, tu meurs ! Et Rita rencontre et fait plus ample connaissance avec son voisin. Et là, ça me dit, rien mais vraiment rien. Si c'est pour se taper du Desperate Housewives au pays du serial killer, ce n'est pas la peine. Je me demande ce que font les scénaristes parfois...

Des_2

Bilan : Un épisode qui ne vaut que pour le face-à-face Dexter/Trinity. Mais on sent que tout va s'accélérer très vite. On entre dans le dernier tiers de la saison.

Note : 3

Posté par harryterri à 21:44 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

21 novembre 2009

How I met Your mother 5X08 : The Playbook

L'épisode qui joue des rôles, qui s'habille avec une combinaison de plongée, qui vole le livre, qui rencontre son futur mari, qui engage une comédienne,...

HIMYM_1

Pour la deuxième semaine consécutive, HIMYM prouve qu'elle est en grande forme avec un épisode totalement legen...wait for it ... dary ! En effet, l'essentiel de l'épisode (voir même la quasi-totalité) était consacré au grand Barney. L'homme sans qui la série ne serait rien. Et durant cet épisode, Barney fait... son Barney. Maintenant qu'il est célibataire, il essaye de rattraper son retard avec les filles et montrer qu'il est encore un grand séducteur et un homme extrêmement malin. D'aileurs, pour le prouver, il montre à ses amis ce qui est un peu sa bible : le Playbook. Dans ce livre, des dizaines et des dizaines de manières de draguer une fille. Du plus simple (The don't drink that), au plus barré (The mrs. Stinsfire) en passant par le plus compliqué (The Scuba Diver), toutes les techniques sont excellentes, très drôles et donne du punch à l'épisode. Neil Patrick Harris s'en donne à coeur joie dans le rôle qui est devenu culte.

On ne peut pas dire grand chose sur l'épisode tellement il ne parle que de Barney. On s'intéresse aussi à Robin qui décide de donner un priorité totale à sa carrière. Et c'est là qu'apparait un raisonnement de Marshall particulièrement savoureux sur les gaufres surgelés et sur les femmes et hommes qui mettent leur carrière en priorité. Ces derniers et ces dernières finissent forcément par se marier dans les 6 mois à venir. Si le raisonnement se tient, ce serait vraiment cool de voir Robin mariée pour le Season final. Et le raisonnement à l'air de tenir puisqu'à la fin de l'épisode, la belle Canadienne rencontre son nouveau collègue et Old Ted nous indique que c'est le nouvel homme de sa vie. Au moins, on n'aura pas le retour du couple Barney/Robin. Et Barney pourra toujours faire son Barney et continuer à faire les gens

HIMYM_2

Bilan : How I met Your Mother continue sur une très bonne lancée avec un nouvel épisode de très haute volée. J'imagine que le Playbook va sortir en librairie comme le Bro Code.

Note : 5

Posté par harryterri à 22:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 novembre 2009

Flash Forward 1X06 : Scary Monsters and Super Creeps

L'épisode qui survit à sa blessure, qui fait de l'immobilier, qui se déguise en Obi Wan Kenobi, qui suit des mains bleus, qui fait du tourisme en train,...

FF_1

Après 5 épisodes plutôt pas mal (voir même très bons), je trouve la première baisse de régime avec cet épisode. C'est pas que l'épisode est mauvais mais il est moins prenant que les précédents. On retrouve notre situation de la semaine dernière. On avait laissés nos 5 agents du FBI entre deux feux et Janis se retrouve blessée, entre la vie et la mort. On met fin au suspense rapidement (le contraire aurait été un scandale) et Olivia sauve Janis de sa blessure. Par la suite, comme d'habitude, on a des révélations en séries, du suspense en cascade, des fausses pistes (le type avec le masque qui se fait poursuivre par Mark) mais pourtant la mayonnaise ne prend pas. Et ce pour une raison : Simon. Dans la scène d'intro, il prend une très grande place et on pensait que l'épisode allait être consacré exclusivement à lui. Mais au final, il n'aura eu que 3 malheureuses scènes : Celle où il drague la femme dans le train, celle où il se la fait (et où il révèle son flash) et enfin, celle où il rencontre son intermédiaire Llyod Simcoe. Les trois scènes sont toutes mystérieuses (la dernière ne nous apprend rien de plus que la fin de l'épisode 4) et rien que ça frustre le spectateur que je suis. On sait que Simon et Simcoe sont de mèche mais on aurait voulu en apprendre plus. A défaut de ça, on saura que Simon, dans son flash forward se voit étrangler un homme à mort. Dominic Monoghan est excellent dans son nouveau rôle et réussi à faire oublier Charlie Pace de Lost.

Dans les autres intrigues, on a l'opération de Janis qui risque de mettre en cause sa grossesse (et donc son flash forward). L'actrice livre également une grande prestation tiraillé entre son souhait primaire de ne pas avoir d'enfants et son flash qui a du la chambouler un peu. Demetri – le mort en sursis – et Al joue à un jeu de piste avec des mains bleus pour trouver plusieurs cadavres. Et là, surprise ! Ça correspond à l'enquête que Al poursuit en Angleterre dans 6 mois. On donne de l'intérêt au personnage au moins. Enfin, la plus grande scène est pour moi où Simcoe découvre la maison Benford et sa future femme. La scène était d'une très grande intensité qu'on se demandait quelle allait être la réaction de Mark (le futur cocu de l'histoire). Même si l'enquête sur le flash forward patine, on aura vu que le couple entre Mark et Olivia commence tout doucement à se fissurer.

FF_2

Bilan : Un bon épisode mais moins palpitant que le début de saison. L'épisode aurait beaucoup gagné si il se serait attardé sur Simon. 

Note : 3

Posté par harryterri à 12:41 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


17 novembre 2009

True Blood 1X07 : Burning House of Love

L'épisode qui chasse le démon, qui noie un pauvre animal, qui se fait mordre par un vampire, qui court à poil dans la foret , qui brule la maison de l'amour

TB_1

True Blood reste dans cet épisode une série très fascinante et un avec un aspect visuel très intéressant qui la distingue de tout ce qui se fait à la télévision actuellement. Il y a une vraie ambiance baroque qui se dégage de la série avec des personnages tous aussi imprévisibles les uns que les autres. On a vraiment pas l'impression de regarder une série de vampires comme les autres (Twilight, Vampires Diairies et autres conneries). A voir la scène de sexe (une vraie !) en début d'épisode entre Sookie et Bill. C'est autre chose que les regards prechi-precha des autres séries. Un détail intéressant, Sookie est traité comme une véritable trainée pour avoir couché avec un vampire alors que son frère qui passe son temps à se droguer et à se taper la moitié des morues du bar reçoit moins de critiques de la part de la communauté. Je ne refais pas mon laïus sur les vampires qui sont la représentation des minorités dans le monde réel. Pour finir sur cette intrigue, l'épisode se termine sur l'incendie criminel de la maison de Bill où on retrouve au final 4 morts. Bill et ses potes ? J'aimerais bien que ses ''amis'' disparaissent car je les trouve en trop dans cette série. Trop caricaturaux... et puis pourquoi Sam Merlotte se met à courir à poil dans la foret, peut de temps après l'incendie ?

Jason continue ses intrigues drogue & fuck. Autant d'habitude, la série nous proposait soit le premier cas, soit le second, cette semaine les scénaristes ont réussis à faire coïncider une intrigue baise avec une intrigue drogue. Bravo ! Bon, au mérite des scénaristes, on voit le personnage masculin dans un rôle un peu plus convenable que celui qui baise quiconque ou qui sniffe n'importe quoi. Il rencontre une jeune femme dans le même bar pour diables où Sookie était allé quelques semaines plus tôt. Cette jeune femme (en plus d'être convenablement interprétée) réussie à tenir tête à Jason pendant plusieurs heures. Elle réussit à le faire mariner en lui incitant de ne pas prendre le V blood tout de suite afin qu'il profite mieux de l'extase qu'il aura avec elle. L'intrigue était moyennement bonne (j'aime pas trop le personnage de Jason Stockhouse, faut dire) mais c'était franchement regardable.

Enfin, Tara soigne son incorrigible et alcoolique de mère de son démon de la semaine dernière. Et comme la semaine dernière, je suis resté très très septique devant leurs scènes. Je n'ai pas aimé le scandale de la mère à la banque, je n'ai pas aimé la mère qui décide de soigner son démon, je n'ai pas aimé la séance en question, je n'ai pas aimé le fait que Tara ait peut être un démon à elle. En plus de donner une mauvaise intrigue, ça donne de l'eau au moulin des escrocs qui nous disent soigner n'importe quelle maladie avec des potions miracles ou avec des solutions à la con. Si il y a un sens caché par Alan Ball dans cette intrigue je ne l'ai pas vu.

TB_2

Bilan : Un bon épisode qui permet à la série de continuer de briller. L'intrigue de la mère de Tara est par contre à jeter.

Note : 3

Posté par harryterri à 22:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Parks and Recreation 2X03 : Beauty Pageant

L'épisode qui participe à un concours de beauté, qui juge un concours de beauté, qui recueille son ex petit ami, qui s'est fait cambriolé 2 fois avec une technique de drague à la con,...

PR_1

A la fin de la saison 1 de Parks and Recreation, j'avais peur. J'avais peur que la série sombre encore un peu qu'elle ne l'a fait en fin de saison 1. Et pourtant, j'ai l'impression de voir la série renaitre de ses cendres que les fans les plus virulents avaient décidé de bruler à la fin de la saison 1. Je n'ai pas participé à cet autodafé, mais je faisait part de mes craintes sur ce blog, magnifique invention de l'homme moderne... OK ! J'arrête de faire mon Frédéric Mitterand. Juste pour dire que cet épisode là était encore une fois très réussi. La partie qui prend le moins de place et qui est la moins drôle concerne l'ex petit ami Leslie Knope et sa future petite amie (et le petit ami de ce dernier qui se tape l'incruste). C'est drôle mais pas suffisant pour nous laisser un souvenir impérissable.

Il fallait surtout se concentrer sur le concours de beauté que la ville organise et auquel Leslie est membre du jury avec Tom. Car pour Tom, « Si tu ne fais pas jouer tes relations pour mater des meufs en bikini et leur donner une note, tu le feras quand ? ». Tom est l'homme de cet épisode avec ces petites répliques très drôles comme le fait qu'il devine le bonnet de poitrine des concurrentes ou encore quand il monte sur scène pour acclamer la gagnante. La dernière scène est à mourir de rire avec sa technique de drague favorite qui n'a jamais marché et qui lui a valu 2 cambriolages. On voit aussi un peu plus April que dans la saison 1. Je suis content car le personnage a un véritable potentiel comique que je trouvais scandaleux que les scénaristes n'ait pas davantage exploité ce petit bout de femme. Le concours de beauté vaut aussi le détour avec l'élection d'une pouffiasse face à une joueuse de piano talentueuse et volontaire dans les hôpitaux.

PR_2

Bilan : Parks and Recreation continue son opération « Redonnons de la qualité à la série » avec cet épisode encore une fois très bon. On en redemande !

Note : 4

Posté par harryterri à 02:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 novembre 2009

How I met Your mother 5X07 : The Rough Patch

L'épisode qui ne loue pas un van car ça coute 25 dollars de plus, qui lègue sa collection de pornos, qui recréer les 4 plus grosses disputes, qui veut qu'on donne à manger au Stormtrooper, qui enfle,...

HIMYM_1

Ah ! Ça fait vraiment du bien de rire devant HIMYM. Nous qui retrouvions la série avec des séries qui n'allaient pas au bout de ses désirs et de ses délires chaque semaine, là on peut se dire : « Mince ! Quel bonheur de pouvoir rire comme jamais avec cette » Pratiquement tout l'épisode a été parfait. Du début jusqu'à la fin. Le début avec la donation de la collection de films pornographiques de Barney au célibataire endurci Ted. Et cette fois (contrairement à la cornemuse de la semaine dernière), la version ''arrangée'' de Ted pour ses enfants est plutôt drôle. Dans une scène suréaliste mais maitrisé, il raconte avec brio comment il s'est retrouvé devant un porno mais sans que ce soit lui qui ait mit la cassette. Et oui ! Pas de bol, la cassette est tombé, à fait des tas de rebonds contre les murs de l'appartement et (encore pas de bol !) elle a réussi à se foutre dans le magnétoscope et la jaquette de la cassette a appuyé sur le bouton ''play''. Franchement excellent !

Certains pourront dire que le fait que Barney et Robin rompent soit dommage (vu le fait qu'on a mis trois plombes pour les mettre ensemble) mais je trouve ça peut être une bonne idée. Sachant qu'ils vont finir ensemble (forcément !) et que Barney a subi une petite baisse de régime en ce début de saison, je trouve plutôt pas mal de séparer le couple pour mieux qu'il se retrouve dans quelques mois, années,... Et puis ça permettra aux scénaristes de moins nous saouler avec les couples. Marshall et Lily suffisent amplement. Mais la scène culte, outre celles où Barney enfle à mesure de l'épisode (Neil Patrick Harris est vraiment un génie), est pour moi celle où Lily, Marshall et Ted recréer les 4 plus grosses disputes du couple pour réussir à les faire rompre. Toutes les répliques dans le break sont excellentes et il n'y a pas un seul temps mort. Celle où Lily explique les 4 disputes à Marshall et Ted (et au spectateur lambda) est là aussi jouissif. Je me demande comment la version Française va réussir à faire avaler le gag sur le stromtrooper/strompooper (tellement c'est un gag américano-américain).

HIMYM_2

Bilan : Le meilleur épisode de la saison qui marque la fin d'un premier chapitre de cette saison 5 pour l'instant convenable. La suite ! La suite !

Note : 5

Posté par harryterri à 21:55 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

15 novembre 2009

Dexter 4X07 : Slack Tide

L'épisode qui va faire du bateau, qui tue un innocent, qui renonce à l'enquête sur son père, qui renverse une biche, qui bouffe un bras,...

Dex_1

En début de saison 3, on nous avait annoncé que le leitmotiv de la saison était que Dexter allait tuer un innocent et que ça allait totalement chambouler le serial killer. Quelques épisodes plus tard, on se rendait compte qu'on nous avait mentis et on avait eu droit à une saison moyenne, bien en deçà, de la qualité des deux premières saisons. Et ben, aujourd'hui, on peut le dire, Dexter à tuer son premier homme innocent avec son modus operandi (pas en légitime défense comme dans le season premier de la saison 3). Forcément, on demande ce qui va se passer par la suite. On veut la suite, vite, très vite ! Une fin d'épisode totalement ébouriffante que l'épisode nous offre. Et pourtant, j'avais peur car le début de l'épisode faisait très cop-show avec un épisode unitaire où il y a la trilogie meurtre/recherche du meurtrier/arrestation du meurtrier. Heureusement, l'épisode réussit à rendre ça sympathique et à nous amener à cette conclusion bouleversante.

Dexter, entretemps, continue d'apprivoiser Arthur le Trinity killer. D'ailleurs, un petit mot que j'ai pas dit concernant cette nouvelle ''pesudo'' amitié est qu'elle est à la fois drôle et dangereuse. Drôle car c'est un peu l'inverse de la saison 1 où Dexter cherchait le Ice Truck Killer partout alors qu'il fricotait sous ses yeux avec sa sœur. Mais dangereuse car si Trinity croise Dexter avec un membre de sa famille ou avec une personne qu'il connait, Dexter sera démasqué car il utilise une fausse identité. Pour en revenir à l'épisode, c'est quand même étonnant que Trinity réussit à convaincre une femme de se jeter dans le vide, à frapper à mort un type à coup de marteau alors qu'il ne veut même pas achever une pauvre biche qui a été malencontreusement percutée par le 4X4 de Trinity. Sans doute une sorte de schizophrénie dont le Trinity est atteint. D'ailleurs, je ne sais pas ce qu'il a construit à la fin de l'épisode mais on va sans doute avoir la réponse dans le prochain épisode. Pour moi, ça ressemble à un cercueil mais si c'est le cas, la taille est riquiqui.   

Debra jette l'éponge dans l'enquête sur l'indic' de son père. Rappelons que l'indic' en question est la mère de Dexter que ce cher Harry à mis dans son lit. Elle décide cependant de mettre tout en œuvre pour trouver le Trinity killer et de reprendre l'enquête de Lundy. Après tout pourquoi, si ça pousse Dexter à tuer Trinity. Car pour le moment, il ne semble pas trop enclin à la buter. Il préfère lui demander des conseils foireux pour que ses enfants l'accepte comme un bon père de famille. Mouais... Je ne parle pas trop de Batista et Laguerta, ils me saoulent trop. Je trouve aussi que Dexter a fait une connerie en laissant la photo de sa mère dans le tiroir de son bureau. Je suis sur que Debra va tomber dessus et qu'elle va connaître la vérité...

Dex_2

Bilan : Dexter continue son petit bonhomme de chemin en remettant en cause le code de Harry tout en calmant un peu le jeu. 

Note : 4

Posté par harryterri à 21:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 novembre 2009

Desperate Housewives 6X07 : Careful the things you say

L'épisode qui confie un secret, qui taille les roses, qui fout un bourre-pif, qui finit en prison, qui jette son livre de maths par terre,...

DH_7_a

Comme je le disais dans la critique du dernier épisode, Desperate Housewives connait pas mal de turbulences et une qualité en dent de scie. Quand l'épisode précédent est bon, le suivant est forcément médiocre. Bon, cet épisode n'est pas médiocre, il est tout simplement mauvais. Juste une intrigue m'a beaucoup plus cette semaine : Il s'agit de celle de Bree et d'Angie. Je commence à m'apercevoir que le personnage d'Angie est plutôt bon et qu'elle réussit à bien nous faire rire. Son association avec Bree est plutôt bien trouvé car tout oppose les deux femmes. L'une est plutôt bohème et dit tout haut ce qu'elle pense alors que la seconde est stricte et préfère enfouir ses pensées. Leur intrigue sur les plats Italiens aurait pu être nulle (d'ailleurs, ça été un peu le cas) mais leur réconciliation me fait plaisir car cela peut apporter quelque chose de pas mal pour la suite. Le fait qu'Angie connaisse la vérité sur son mari avec Julie n'est pas une surprise en soi mais ce qui l'est est qu'elle lui pardonne en lui fournissant un alibi et en lui balançant un coup de poing dans le pif. J'adore ! Pour l'agresseur, on est toujours dans le doute car je ne pense pas que ce soit le mari d'Angie le coupable. Bref, ce mystère est rondement bien conservé contrairement à celui de la saison dernière. Par contre l'enquete de Orson ressemble plus à "François Hollande au pays du Flamby" qu'aux experts...

Malheureusement, tout le reste est mauvais. Celle qui s'en sort le mieux est Gaby qui se tape le même genre d'intrigue que la semaine dernière. Ça fait moins rire mais on continue de rigoler. Attention a ne pas tirer sur la corde. Gaby se sert de sa nouvelle femme de ménage pour apprendre à sa fille les fractions. La femme de ménage est en fait un docteur en physique et elle se révèle beaucoup plus compétente que Miss Solis pour enseigner les mathématiques. Ça ressemble à la semaine dernière car on est encore dans le trip ''éducation de Juanita'' et que Eva Longoria doit encore cabotiner pour permettre à l'intrigue d'être regardable. J'espère cependant qu'on ne va pas avoir ce genre d'intrigue la semaine prochaine. Je commence à en avoir ma claque. Et puis Carlos est de plus en plus en con avec la volonté qu'il a que ce soit sa femme qui enseigne à sa fille.

On couple un peu les histoires de Susan et de Lynette. Elles ne rencontrent pas mais le ''previously on'' nous ressasse leur histoire de l'épisode 2 où les deux femmes se sont engueulés car Julie s'était confié à Lynette et pas à Susan. Une histoire super pourrie qu'on relance dans cet épisode. Forcément, ça fait peur. Et effectivement, c'était nul ! Susan qui retrouve une ex-''amie'' devenue flic. Mouais ! Le seul kiffe aura été de voir finir Susan en prison. Pourvu qu'elle y reste ! Lynette reçoit une nouvelle confession de Julie. C'est tout ce qu'elle aura cette semaine. C'est peu mais elle nous parle pas de sa grossesse. C'est déjà pas mal. Mais j'ai un problème : Selon mes calculs, Lynette serait enceinte depuis 4 mois et demi (3 mois + 6 semaines de diffusion). Or, on ne voit pas le ventre. Alors soit les scénaristes font avancer le schmilblick, soit il lui font faire une fausse couche car le personnage est vraiment en train de sombrer.

DH_7_b

Bilan : Un épisode qui n'est pas nul comme je l'avais prédit mais qui est très très bof.

Note : 2

Posté par harryterri à 21:25 - - Commentaires [3] - Permalien [#]