L'épisode qui confie un secret, qui taille les roses, qui fout un bourre-pif, qui finit en prison, qui jette son livre de maths par terre,...

DH_7_a

Comme je le disais dans la critique du dernier épisode, Desperate Housewives connait pas mal de turbulences et une qualité en dent de scie. Quand l'épisode précédent est bon, le suivant est forcément médiocre. Bon, cet épisode n'est pas médiocre, il est tout simplement mauvais. Juste une intrigue m'a beaucoup plus cette semaine : Il s'agit de celle de Bree et d'Angie. Je commence à m'apercevoir que le personnage d'Angie est plutôt bon et qu'elle réussit à bien nous faire rire. Son association avec Bree est plutôt bien trouvé car tout oppose les deux femmes. L'une est plutôt bohème et dit tout haut ce qu'elle pense alors que la seconde est stricte et préfère enfouir ses pensées. Leur intrigue sur les plats Italiens aurait pu être nulle (d'ailleurs, ça été un peu le cas) mais leur réconciliation me fait plaisir car cela peut apporter quelque chose de pas mal pour la suite. Le fait qu'Angie connaisse la vérité sur son mari avec Julie n'est pas une surprise en soi mais ce qui l'est est qu'elle lui pardonne en lui fournissant un alibi et en lui balançant un coup de poing dans le pif. J'adore ! Pour l'agresseur, on est toujours dans le doute car je ne pense pas que ce soit le mari d'Angie le coupable. Bref, ce mystère est rondement bien conservé contrairement à celui de la saison dernière. Par contre l'enquete de Orson ressemble plus à "François Hollande au pays du Flamby" qu'aux experts...

Malheureusement, tout le reste est mauvais. Celle qui s'en sort le mieux est Gaby qui se tape le même genre d'intrigue que la semaine dernière. Ça fait moins rire mais on continue de rigoler. Attention a ne pas tirer sur la corde. Gaby se sert de sa nouvelle femme de ménage pour apprendre à sa fille les fractions. La femme de ménage est en fait un docteur en physique et elle se révèle beaucoup plus compétente que Miss Solis pour enseigner les mathématiques. Ça ressemble à la semaine dernière car on est encore dans le trip ''éducation de Juanita'' et que Eva Longoria doit encore cabotiner pour permettre à l'intrigue d'être regardable. J'espère cependant qu'on ne va pas avoir ce genre d'intrigue la semaine prochaine. Je commence à en avoir ma claque. Et puis Carlos est de plus en plus en con avec la volonté qu'il a que ce soit sa femme qui enseigne à sa fille.

On couple un peu les histoires de Susan et de Lynette. Elles ne rencontrent pas mais le ''previously on'' nous ressasse leur histoire de l'épisode 2 où les deux femmes se sont engueulés car Julie s'était confié à Lynette et pas à Susan. Une histoire super pourrie qu'on relance dans cet épisode. Forcément, ça fait peur. Et effectivement, c'était nul ! Susan qui retrouve une ex-''amie'' devenue flic. Mouais ! Le seul kiffe aura été de voir finir Susan en prison. Pourvu qu'elle y reste ! Lynette reçoit une nouvelle confession de Julie. C'est tout ce qu'elle aura cette semaine. C'est peu mais elle nous parle pas de sa grossesse. C'est déjà pas mal. Mais j'ai un problème : Selon mes calculs, Lynette serait enceinte depuis 4 mois et demi (3 mois + 6 semaines de diffusion). Or, on ne voit pas le ventre. Alors soit les scénaristes font avancer le schmilblick, soit il lui font faire une fausse couche car le personnage est vraiment en train de sombrer.

DH_7_b

Bilan : Un épisode qui n'est pas nul comme je l'avais prédit mais qui est très très bof.

Note : 2